La digitalisation du secteur des Assurances en Tunisie

De nos jours, les entreprises s'efforcent de suivre l’accroissement de la numérisation de l’économie en général et des services financiers en particulier. Les sociétés agiles et digitales ont su chambouler l’écosystème économique en apportant des réponses innovantes aux problèmes de toujours.

Ces entreprises, tournées vers l'avenir, seules ou conjointement avec leurs fournisseurs de technologie financière, saisissent les opportunités offertes par la réglementation et la numérisation pour améliorer leurs systèmes internes et leurs systèmes clients. Ces entreprises ont remodelé les besoins clients qui s’attendent à réaliser des transactions aussi fluides et simples qu’acheter un livre sur Amazon. Les attentes évoluent surtout dans le secteur de l’assurance, de plus en plus concurrentiel, où les compagnies se doivent d’innover et de s’adapter à cette transformation digitale.

Mazars en Tunisie, conscient de ces challenges attendus par les compagnies d’assurances, a décidé de produire un document de référence. Il s’agit d’une étude qui permettra aux compagnies d’assurances tunisiennes de déterminer leur indice de digitalisation actuel mais aussi de découvrir le potentiel d’évolution offert par cette dernière.

Le but de cette étude est de présenter d'une manière indépendante et objective une cartographie de la digitalisation du secteur des assurances en Tunisie. L'étude sera basée uniquement sur les réponses formulées par les participants suite à une enquête structurée pour donner une vision et une appréciation claire de la culture et de l’esprit de digitalisation au sein des compagnies d’assurance.

Il est important d'exposer et de clarifier ce que nous entendons par digitalisation et transformation digitale au niveau de cette étude :

  • Digital : Le digital ou la digitalisation est une manière de faire. Le digital n'est pas une technologie ou un logiciel, c'est un état d'esprit. Nous partageons la définition générique adoptée par McKinsey & Company « Nous croyons que le digital devrait être vu moins comme une chose et plus comme une façon de faire les choses ». 
  • Transformation digitale : Nous voyons la transformation digitale comme la capitalisation (effet de levier) des fonctionnalités et des innovations technologiques (en matière d'information) pour repenser, revisiter, adapter et aligner les modèles d'affaires avec les nouvelles exigences et croyances, gagner de nouveaux marchés et canaux et créer une expérience utilisateur accrue.

Pour y répondre, vous êtes priés de cliquer sur le lien suivant : Enquête sur la digitalisation 

Partager